Eugène Mastio
(1844 - 19..)

Il est né le 25 décembre 1844 à Lauterbourg dans le Bas-Rhin.

Le P'tit quinquin

C'est une chanson de Alexandre Desrousseaux écrite en 1853 en patois picard. Simple berceuse à l'origine (un quinquin est un enfant), elle marque le renouveau du patois dans la région, au point de devenir la chanson de marche des soldats nordistes partant pour la guerre franco-allemande de 1870. C'est aujourd'hui en quelque sorte l'hymne officieux de la ville de Lille.

Alexandre Desrousseaux

(1820-1892)
Né le 1er janvier 1820 dans une courée du quartier Saint-Sauveur à Lille. Son père était passementier et violoniste. Dès l'âge de 18 ans, Alexandre Desrousseaux compose des couplets qu'il chante dans les rues et les cabarets.

Pour 12 francs, une somme qui à l'époque représente plusieurs jours de travail, il publie, à compte d'auteur, sa première feuille de pasquilles, des petites poésies patoisantes. On y trouve : Le marchand de chanson, Clistorelle, Le mariage de Saint-Sauveur et Min p'tit amant. Tout sera vendu au Carnaval.

Lorsqu'il se marie en 1846, Desrousseaux s'installe dans la cour Jeannette à Vaques (toujours dans le quartier Saint-Sauveur et dont il est fait allusion dans le P'tit Quinquin) et continue de composer. En 1848, il réunit toutes ses œuvres dans un volume qui connaît le succès mais ne pouvant vivre de sa seule prose, il trouve un emploi de l'Hôtel de Ville, au service des contributions. C'est le petit monde des gens modestes qu'il côtoie qui l'inspire : il chante la vie humble de tous les jours avec ses joies, ses plaisirs et ses peines. Ses œuvres emplissent cinq volumes de Chansons et Pasquilles Lilloises.

Certains de ses succès se chantent encore de nos jours : l'habit d'min vieux grand-père ou L'femme du coulonneux... C'est dans l'un de ces volumes, le dernier, que figure le texte du P'tit Quinquin.

Alexandre Desrousseaux, chansonnier mais surtout témoin de son temps, termine sa carrière comme préposé-chef des Octrois de la Ville de Lille.

"J'aime les petits, les pauvres, les souffrants..." disait Alexandre Desrousseaux qui décède le 23 Juillet 1892. Le monument honorant sa Canchon dormoire sera érigé en 1902 par Eugène Deplechin, Square Foch, en bordure de la rue Nationale à Lille.

L'auteur du P'tit Quinquin repose au Cimetière de l'Est à quelques centaines de mètres de Lille-Flandres et d'Euralille, là où s'élevaient jadis les remparts, le Café Labis et le vieux quartier Saint-Sauveur aujourd'hui disparus.


Références le site : http://www.agezeram.fr/decouvertes/autres/nord/quinquin/ptit_quinquin.html

Autre site : http://fr.wikipedia.org/wiki/P'tit_Quinquin_(chanson)


Fermer